La fouta de plage c’est quoi ?

La fouta de plage est sur toutes les bouches : cet ovni, qui se fraye une place entre votre crème solaire et votre maillot de bain, est un curieux accessoire. A mi-chemin entre l’ordinaire serviette de plage et le paréo, elle est présentée comme un drap de hammam d’origine tunisienne.

La fouta est-il un tissu traditionnel de plage ?

la fouta est d’abord un tissu traditionnel issu de la culture tunisienne. L’étoffe, dont la principale utilité est d’être placée à la taille avant de commencer une séance de hammam, est donc liée à la culture orientale.

Très utilisée en été où elle se retrouve dans les bains les plus fréquentés, elle est aussi adoptée durant la mauvaise saison. Elle sert alors de couverture légère pour les plus frileux. La fouta est l’alternative idéale à la traditionnelle serviette de bain : elle prend peu de place dans les bagages, et peut remplacer un vêtement à la sortie de la baignade.

La fouta fabriquée artisanalement ?

La fouta est une espèce de carré d’étoffe, pourvue de franges aux deux extrémités, est généralement fabriquée de façon artisanale. Si le commerce commence à être inondé par des modèles produits en série, la fouta de plage originelle est celle qui est tissée sur un métier semi-automatique. La réalisation de ce tissu demande des efforts physiques importants !

Si sa structure est légère, sa taille, tout comme le travail des fils, est conséquente. La fouta de plage est habituellement fabriquée par des hommes. C’est la qualité de ce tissage qui définira celle du drap. Sa bonne réalisation est aussi la première garante de sa souplesse et de sa légèreté. Les femmes sont, pour leur part, chargées de la finition : les derniers détails sont faits à la main, offrant à la fouta la finesse qui fait sa popularité. Le travail réalisé sur le matériau accorde une robustesse propre aux tissus artisanaux. Très résistant, l’accessoire de plage présente un tissage serré qui le démarque de la Pesh et autres paréos.

Une œuvre d’art à part entière

Lorsque vous porterez votre fouta plage, rappelez-vous que vous avez une véritable œuvre d’art sur le dos ! Ce bout de tissu possède des caractéristiques qui changent en fonction du type de tissage utilisé lors de sa réalisation. Essentiellement élaborée dans des fils de coton, la structure de la fouta de plage peut ainsi varier d’un modèle à l’autre:

  • Le modèle en nid d’abeille: C’est celui qui possède la capacité d’absorption la plus importante. Le mode de tissage lui offre une structure moelleuse, qui en fait le compagnon parfait des peaux sensibles. Facile à sécher, la fouta en nid d’abeille offre également une apparence légèrement plus épaisse qu’un modèle à tissage plat.
  • La fouta en tissage plat: c’est le modèle classique, qui allie la souplesse et la fluidité. Particulièrement légère, cette fouta est celle qui convient à toute la famille, et à tous les usages
  • La fouta éponge doublée: ce modèle offre une composition particulière, car il balance entre le paréo et la traditionnelle serviette de plage. Moins fin que celui à tissage plat, il offre une apparence légèrement plus brute.
  • La fouta lurex: la seule particularité de ce modèle est d’être tissée dans des matières dorées ou argentées.

Les spécimens que vous retrouverez sur le marché présentent aussi des couleurs ou des motifs qui confirment leur originalité : la fouta de plage prend des teintes ensoleillées, qui la rend reconnaissable au premier coup d’œil. La qualité du tissu joue largement sur son rendu : celui-ci ne se détériore pas à l’usage, et garde un aspect doux et moelleux, même après plusieurs lavages.

Plusieurs possibilités d’utilisation

La fouta ne sert pas uniquement de serviette de plage : elle est traditionnellement utilisée comme article de décoration, ornant les canapés et les tables. Elle peut aussi servir à décorer un mur : les versions à motifs s’imposent comme des alternatives aux toiles décoratives classiques, au linge de maison, ou à la jetée de lit. Il est aussi courant de la voir déclinée en peignoir de bain. Dans ce dernier cas, la fouta se rapproche de son utilisation initiale. Son rôle est donc à la fois pratique et ornemental, et trouve une utilité dans chaque aspect de la vie quotidienne.

La fouta : le must-have des accessoires tendances

Si elle est utilisée dans les pays orientaux depuis plusieurs centaines d’années, la fouta n’est populaire en Europe que depuis peu. L’étoffe multicolore trouve sa première utilité à la plage, ou à la piscine. Très appréciée pour sa capacité d’absorption, elle est très souvent adoptée comme un drap de bain pratique pour les vacances.

La fouta plage se transporte aussi facilement qu’elle se sèche : portée à même le corps ou dans une besace, elle peut autant remplacer un vêtement qu’elle peut servir d’alternative à un sac de plage.

Les modèles que l’on retrouve sur le marché s’inspirent des tendances actuelles : colorés et très chics, ils s’imposent doucement comme des « must-have » en toute saison. L’accessoire se décline d’ailleurs à l’infini, et s’adapte à tous les styles. Le tissu n’est plus seulement un bout de tissu qui remplace les utilitaires de vacances : il s’invite dans tous les aspects de votre quotidien.

L’étoffe frangée peut prendre plusieurs rôles :

  • La serviette de bain est toute aussi pratique pour la piscine que pour la plage. En Tunisie, elle est un indispensable des hammams, des saunas et autre bain. La fouta de plage a alors une utilité bien spécifique : elle habille le corps d’une structure légère, juste assez épaisse pour ne pas entraver les mouvements, ou gêner durant les séances bien-être.

 

  • Elle peut être portée à la façon d’un caleçon, pour les personnes qui ne veulent pas restreindre leurs mouvements. La fouta révèle tout son potentiel lors des journées les plus chaudes : elle allège les tenues, tout en gardant un brin de sophistication.

 

  • La fouta plage peut aussi s’adapter à des tenues haute couture : largement portée dans un esprit traditionnel, une tenue en fouta est devenue un accessoire chic, utilisée en haute couture. Elle est généralement portée lors des cérémonies, et apporte des touches de couleurs aux évènements. Durant les mariages et les fêtes importantes, elle se fait remarquer, sans pour autant sortir des codes les plus stricts. Les couleurs arborées par l’étoffe véhiculent la joie de vivre, offrant aux tenues une aura qui leur est particulière.

 

  • Utilisée comme un turban, la fouta se porte au quotidien. Les femmes s’en servent comme d’un accessoire qui complète leurs tenues, au même titre que leurs bijoux. Des modèles spéciaux se portent durant les évènements qui marquent la vie des femmes : certains sont réservés aux mariages, et apporte une touche d’élégance supplémentaire à leur parure.

 

  • La fouta plage est aussi une excellente alternative au paréo. Portée sur le dos ou nouée de façon à prendre l’apparence d’une tunique, elle permet de se protéger du soleil. La légèreté du tissu contribue à se garantir des rayons du soleil, tout en dissipant la chaleur. Sa finesse est un atout qui dévoile toute son utilité durant les périodes de canicule, ou dans des conditions météorologiques particulièrement rudes.

 

Un accessoire pratique et fonctionnel

L’usage de la fouta de plage ne peut entièrement être assimilé à celui d’un vêtement ou d’une alternative à la serviette. Le morceau de tissu peut aussi prendre des aspects plus pratiques, et réduire le nombre de bagages que vous emportez durant vos déplacements. Elle peut ainsi remplacer le sac de plage, et transporter les effets dont vous avez besoin pour la baignade. Crème solaire, livres de poche, console portable, vêtements de rechange… tout peut entrer dans la fouta plage.

Ce détournement est aussi de plus en plus répandu en ville : le tissu remplace les cabas, les sacs à dos, et s’invitent même dans le look de la « working girl », lui apportant une touche fun et colorée ! Très tendance en été, elle suffit pour actualiser et/ou repenser une tenue en manque de pétillant.

Ceux qui choisissent de s’en servir comme d’un élément de décoration d’intérieur peuvent l’afficher partout dans la maison :

  • Pour les femmes au foyer, elle servira de tablier en cuisine, comme elle peut donner une nouvelle identité à une table passée de mode.
  • Dans le salon, elle rehausse les couleurs de l’espace de jour, et redéfinit subtilement les espaces.
  • Dans la chambre à coucher, elle actualise la literie, et apporte une authenticité mêlant l’élégance à l’exotisme

L’accessoire se veut confortable, et intéresse d’abord par sa capacité à capter l’eau. Son séchage, qui se fait en quelques minutes, permet aux plus pressés de s’en servir à tout moment. Le réflexe de laisser la serviette de bain au soleil devient inutile, car le sac de plage improvisé se convertit rapidement pour habiller son utilisateur.

0 Partages

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de