Petit passage en revue de la décoration d’intérieur Zen Japonais

Le Japon est un pays réputé pour ses arts traditionnels qu’il a su conserver à travers les siècles, mais également pour son style architectural assez caractéristique qu’il s’agisse de ses châteaux médiévaux ou de sa décoration d’intérieur. C’est donc de cette dernière que nous allons parler aujourd’hui afin de vous présenter les différents éléments qui composent l’intérieur des maisons japonaises et qui permettent d’y instaurer une ambiance zen et chaleureuse.

Le genkan

Le genkan est l’entrée incontournable que possède toutes les maisons japonaises dans lequel tout le monde se doit d’y laisser ses chaussures. En effet, il est établi depuis longtemps déjà au Japon qu’on ne doit pas marcher sur le tatami avec ses chaussures afin de préserver la propreté des pièces. Le genkan permet donc de faire office de placard à chaussures mais sur le plan symbolique il détermine également l’extérieur de la maison de son intérieur. De la même façon que les portes torii présentent à l’entrée des sanctuaires shinto délimitent le monde sacré du monde profane.

Les panneaux coulissants

À défaut d’avoir des portes les maisons japonaises possèdent des panneaux coulissants afin de déterminer les différentes pièces de la maisons. Cela permet d’amener une ambiance calme à l’effigie des autres composants décoratifs que nous citerons juste après. Car en effet, ces panneaux sont des démarcations bien plus calmes et zen que des portes classiques qui risquent de claquer et de faire du bruit. Finalement, ils ne prennent pas de place dans la pièce car il s’emboîtent dans les murs ce qui permet d’épurer la décoration d’intérieur au profit d’un style minimaliste.

Le tatami

Vous devez certainement le savoir, au Japon les maisons ne possèdent pas de carrelage comme c’est souvent le cas dans nos maisons occidentales. Tout le sol ou presque est recouvert d’un tatami sur lequel on se doit de marcher sans ses chaussures qui ont donc été laissées préalablement dans le genkan. Au delà du joli aspect visuel qui ressort des tatamis, le fait de devoir y marcher sans ses chaussures permet d’accentuer le côté calme de l’intérieur des maisons. En délimitant ainsi la façon de se chausser en extérieur et en intérieur cela permet d’amener une vraie atmosphère différente au cœur même des maisons et nous impose indirectement de se comporter différemment. C’est à dire que l’extérieur est ainsi considéré davantage comme un endroit de liberté et l’intérieur considéré comme un endroit de repos et de calme.

Le tokonoma

Si vous vous êtes déjà rendu au Japon ou bien que vous avez déjà vu quelques photos de l’intérieur des maisons japonaises, il se peut que vous ayez aperçu un endroit de quelques mètres carrés seulement dans lequel se trouvait des éléments décoratifs, cet endroit se nomme le tokonoma. C’est en effet un petit lieu qui a été adopté durant le XVème siècle dans les maisons japonaises qui est dédié uniquement à la décoration. On peut ainsi y placer un tableau ou une estampe, un bonsaï ou même une composition florale ikebana afin d’ajouter un peu de nature et de verdure dans la maison.

Les coussins japonais

De même que pour les portes, les chaises que nous connaissons sont également absentes dans les maisons japonaises. À la place on y retrouve des coussins assez particuliers appelés zabuton sur lequel on s’assoit selon la méthode seiza qui correspond à l’assise en tailleur que nous connaissons. On peut également trouver ces mêmes coussins équipés d’un dossiers et il s’agit alors non plus d’un zabuton mais d’un zaisu. Au delà de leur côté fonctionnel les coussins japonais sont une partie intégrante de la décoration. Tout comme pour les portes coulissantes ils ne sont pas très encombrants et permettent ainsi de se fondre dans la décoration générale de la maison et de promouvoir un style minimaliste apaisant.

Les matériaux naturels

Par delà de ses composants et éléments décoratifs très épurés, si les maisons japonaises arrivent à faire ressortir une atmosphère si calme c’est également parce qu’elles sont construites à partir de matériaux naturels. On retrouve en effet dans la plupart des cas une dominante en bois de cyprès, de pin ou de bambou qui sont tous des matériaux à la fois modernes et naturels. Cela permet d’accentuer le côté zen mais également de rappeler le rapport intime que peuvent avoir les japonais avec la nature tel qu’il peut également être au sein de leurs jardins zen traditionnels.

0 0 voter
Évaluation de l'article
Previous Article
Next Article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments