Grenier aménagé non déclaré : quelles conséquences !

Un grenier aménagé non déclaré est un grenier qui n’est pas déclaré à la mairie. Cela veut dire que vous avez aménagé un grenier dans votre maison sans demander l’autorisation à la mairie.

Vous devez donc vous mettre en conformité avec la loi. Si vous ne le faites pas, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 euros et 3 ans de prison. Nous allons voir çà de plus près.

Combien de foyers ont aménagé leurs greniers sans autorisation ?

Une étude réalisée par l’association de consommateurs CLCV auprès de 1.100 ménages démontre que plus d’un foyer sur cinq a aménagé leurs combles sans autorisation préalable. Un quart des sondés ont en effet aménagé une pièce supplémentaire pour leur bon plaisir, alors qu’ils n’en avaient pas le droit.

Seuls 22% des sondés reconnaissent avoir demandé l’autorisation au propriétaire du logement et 15% ont acheté une pièce dans un bâtiment dont la superficie était supérieure à 25%. Parmi les personnes qui ne se sont pas conformées aux règles, 40% ont agi par manque de temps et 21% car elles pensaient que cela ne poserait pas de problème. La majorité des gens qui ont aménagé illégalement leur grenier pensent que cela va passer inaperçu (56%), ou que ça ne changera rien (22%).

Le Grenier du Moulin est un site permettant aux particuliers ou professionnels d’aménager facilement leurs combles perdus. Il vous propose différents modèles prêts-à-poser ou sur mesure en fonction de votre budget et des éventuelles contraintes liés à votre projet : isolation, plancher, cloisonnement… Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur nos prestations et nos tarifs, notre formulaire de contact est disponible directement depuis ce site !

Quels sont les avantages et les inconvénients d’aménager des combles sans autorisation ?

Aménager des combles sans autorisation est un moyen de gagner de l’espace, et dans ce cas-ci, cela peut être très avantageux. Toutefois, il faut savoir que le grenier aménagé non déclaré pourrait entraîner des problèmes par la suite. Il s’agit notamment du risque d’écroulement ou d’effondrement du toit. De plus, vous ne pourrez pas bénéficier de subventions qui sont offertes aux propriétaires qui font appel à un professionnel.

Vous pouvez également faire face à des problèmes au niveau du budget si les travaux ne sont pas faits correctement par une entreprise compétente. Si vous êtes un particulier et que vous souhaitez aménager des combles, il faut savoir qu’il existe différentes solutions qui peuvent être envisagées suivant le type de toiture dont vous disposez déjà.

Pour une toiture inclinée, on peut procéder au surhaussement en utilisant une structure porteuse adaptée. Pour une toiture plate, on peut créer directement la charpente adaptée à partir d’une structure porteuse fixée sur les murs pignons ou sur le mur central. Pour une toiture en pente avec un faible versant (versant inférieur à 15°), on peut réaliser l’aménagement des combles en utilisant soit une structure porteuse fixée sur les murs pignons ou sur le mur central soit créer directement la charpente adaptée à partir d’une structure porteuse fixée sur les murs pignons ou le mur central.

Est-il possible de modifier un grenier non déclaré pour y aménager un espace de vie ?

Il n’est pas toujours facile de transformer un grenier non déclaré en espace habitable, mais il existe toutefois des solutions pour y arriver sans trop de difficultés. Un vieux grenier sans fenêtres ni portes extérieures donnant sur l’extérieur du bâtiment (ce qui aurait permis d’en faire une chambre à coucher) peut être aménagé.

La seule solution possible était donc d’aménager l’espace en supprimant les cloisons intérieures afin de créer plusieurs pièces distinctes. Pour ce faire, il était nécessaire de retirer la toiture existante et toute la charpente du plafond afin de repenser totalement cet espace au sol. Une fois cette étape effectuée, on peut alors aménager le grenier comme on le souhaite (chambre à coucher ou salle familiale par exemple) grâce aux plaques de plâtre et au matériel ad hoc (plafonds suspendus etc. ).

Quelle est la procédure à suivre pour obtenir une autorisation pour l’aménagement de combles ?

Une comble aménagé sans autorisation peut devenir un  désagrément. Il est donc nécessaire d’avoir une autorisation. Cette démarche doit être entreprise avant le commencement des travaux. En effet, les normes en vigueur sont à respecter pour toute opération concernant la toiture et les murs extérieurs d’une maison.

Il faut également prendre en compte plusieurs critères comme la hauteur du plancher, la surface habitable ou encore l’isolation thermique et acoustique. Il faut aussi savoir que cette procédure peut être longue et complexe.

Il est donc conseillé de se faire accompagner par un professionnel pour ne pas perdre trop de temps et pour bien gérer son projet. Dans un premier temps, il faut contacter le service urbanisme de la mairie afin que celle-ci puisse délivrer une attestation certifiant qu’il n’y a pas d’interdiction à aménager des combles. Si vous souhaitez aménager votre grenier sans modifier l’emprise au sol du bâtiment ni sa structure portante, il vous suffira simplement de demander une autorisation préalable.

Si vous souhaitez apporter des modifications à l’existant (changer les poutres apparentes par exemple), il sera nécessaire d’obtenir un permis de construire avant le début des travaux afin que ceux-ci soient conformes aux règles d’urbanisme locales en vigueur (PLU). Pour obtenir plus facilement ce document administratif indispensable, il est recommandé de faire appel à un architecte qui saura effectuer les plans adéquats et qui saura vous guider sur la bonne marche à suivre pour réaliser les travaux conformément aux normes requises.

Quels sont les risques encourus si on aménage ses combles sans autorisation ?

Lorsqu’on aménage son grenier non déclarer, il faut savoir que ce type d’opération peut être réalisée sans autorisation, mais que cela n’est pas sans risque. Que risquent les personnes qui réalisent des travaux de transformation de leur maison sans autorisation ? Si vous ne respectez pas les règles relatives à la modification du bâtiment et si vous ne faites pas les démarches nécessaires pour obtenir l’autorisation auprès des services compétents, vous encourez une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros.

Par ailleurs, il est possible qu’une partie des travaux effectués soit considérée comme une construction nouvelle et doive donc faire l’objet d’une déclaration préalable de travaux. En cas de litige avec un voisin du fait de votre projet d’aménagement, vous devrez en plus prendre en charge toutes les remises en état liées aux opérations effectuées sans autorisation (réfection du toit ou isolation par exemple).

Sachez également que l‘aménagement des combles est soumis à certaines règles qui sont difficiles à respecter si on ne connaît pas bien le cadre juridique. Il existe par exemple des normes spécifiques concernant la surface minimale disponible pour installer un escalier ou créer une pièce supplémentaire.

Les combles doivent disposer au minimum d’un volume habitable correspondant à 20 % de la surface totale du logement (même si celle-ci est supérieure). Enfin, certaines communes imposent également le recours au service d’un architecte pour toute modification importante sur un bâtiment classé ou situé proche d’un monument historique.

Quels sont les avantages et les inconvénients de faire appel à un professionnel pour l’aménagement des combles ?

Pour l’aménagement des combles, le recours à un professionnel est souvent nécessaire. Toutefois, il faut savoir que cela peut aussi présenter certains inconvénients. Faire appel aux services d’un spécialiste pour l’aménagement de vos combles peut être une bonne idée si vous ne disposez pas du temps nécessaire pour effectuer ce type de projet en toute sérénité.

En effet, faire appel à un spécialiste permet de bénéficier d’une expertise et d’un savoir-faire reconnu. Ce qui signifie qu’il sera plus facile pour vous d’obtenir les résultats escomptés. Par ailleurs, faire appel à un professionnel vous permet également de profiter du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Il faut noter que le CITE est accordé aux particuliers qui souhaitent réaliser des travaux visant à améliorer la performance énergétique de leur habitation principale ou secondaire construite depuis plus de 2 ans. Si votre habitation a été construite entre 1948 et 1990, il est possible que vous puissiez profiter du CITE grâce au Pacte Energie Solidarité (PES).

Il est interdit de créer un grenier aménagé sans déclarer son existence. Le fait d’aménager un espace non déclaré dans la maison peut être considéré comme une infraction au code de l’urbanisme, pour laquelle le propriétaire peut être sanctionné par une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 € et par une astreinte journalière de 1 500 €.

0 0 votes
Évaluation de l'article
Previous Article
Next Article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires