Assurer votre mobilier en cas de dégât des eaux ?

Victime pour la première fois d’un dégât des eaux, beaucoup se demandent dans quelle mesure leur assurance habitation peut couvrir des dommages causés à ses biens ou aux biens des autres dans le cas d’une habitation collective. Nous vous apportons ici quelques réponses utiles pour vous aider à en savoir plus sur les démarches à entreprendre pour assurer votre habitation et par extension votre mobilier décoratif.

Votre contrat d’assurance habitation

Pour protéger votre mobilier d’intérieur et celui des autres, il faut en premier lieu que vous ayez souscrit un contrat d’assurance multirisque habitation. Si vous êtes locataire, cela est une obligation. Ce type de contrat vous permet d’être couvert pour tout ce qui concerne :

  • les explosions
  • Les incendies
  • Les dégâts des eaux.

Dans le détail, les garanties peuvent être plus ou moins élevées selon les options que vous avez choisies au moment de la signature de votre contrat.

Ainsi, en cas de dégât des eaux, vous êtes donc couvert par votre assureur.

La déclaration auprès de l’assurance

Que vous soyez responsable ou victime du dégât des eaux, il est nécessaire de faire les démarches auprès de votre assurance habitation pour déclarer ce sinistre. Selon le cas de figure dans lequel vous vous trouvez, il y a quelques légères différences.

La déclaration doit être faite dans les délais impartis par votre assurance, en général sous 5 jours à partir du moment où vous constatez le dégât des eaux. Si vous êtes locataire, vous êtes également tenu de prévenir votre propriétaire.

Dans le cas où vous êtes victime du dégât des eaux, et qu’un tiers est responsable vous devez l’avertir aussitôt. Cela peut être votre voisin, votre syndic…etc.

Au niveau de l’assurance, plusieurs éléments sont à intégrer à votre déclaration de sinistre. Aujourd’hui certaines compagnies vous offrent la possibilité de réaliser cette démarche en ligne via un espace client sécurisé, dans le cas contraire, vous devrez le faire par courrier recommandé avec accusé de réception.

Vous devrez renseigner les éléments d’ordre administratif tels que vos coordonnées, et le numéro de votre contrat d’assurance (n’hésitez pas à contacter la compagnie si vous ne retrouvez plus ce renseignement).

dégat des eaux mobilier

Concernant le sinistre en lui-même, il est conseillé de fournir un maximum de renseignements dès le départ. Ainsi, décrivez précisément :

  • le sinistre
  • sa nature
  • le lieu exact
  • la date et l’heure précise à laquelle vous avez constaté le dégât des eaux.

Faites l’inventaire et la description des dommages que ce dernier a causé, en fournissant les factures d’achat, et les éventuels devis d’un plombier pour la remise en état.  Si vous désirez consulter un dossier plus complet sur ce point, vous pouvez consulter le guide Ou Plombier pour ne rien manquer dans cette démarche. Si le dégât des eaux à eu des conséquences chez d’autres personnes (vos voisins par exemple), indiquez-le ainsi que leurs coordonnées.

Un constat amiable

Votre assurance peut également vous demander de remplir un constat amiable de dégât des eaux, et ce, qu’il y ait ou non la responsabilité d’un tiers engagé.

Dans ce cas de figure, vous devrez remplir le constat à 4 mains afin de fournir un maximum d’informations aux deux compagnies d’assurance.

Si aucun tiers n’est impliqué, vous le remplissez seul. Dans tous les cas, ce document sert à réunir plusieurs informations. Les circonstances et causes du sinistre ainsi que le lieu, la nature des dommages et les éventuelles coordonnées des tiers concernées.

La prise en charge

Lorsque deux parties sont concernées par un dégât des eaux, ce sont les conventions inter-assurances qui s’occupent de la prise en charge. Sinon, ce sera votre compagnie directement.

Selon le montant des dommages à prendre en charge, les assurances peuvent demander une expertise. Ainsi, un expert viendra à votre domicile, ou vous téléphonera afin de pouvoir constater les dégâts et le montant de l’indemnisation. Veillez à être présent à ce moment-là afin de pouvoir échanger avec lui sur les différents points. L’idéal est de laisser les pièces en l’état afin qu’il puisse constater l’étendue des dégâts. Si ce n’est pas possible pour vous, prenez un maximum de photos avant de nettoyer.

Après le passage de l’expert, votre assurance vous enverra une proposition d’indemnisation. Vous êtes libre de l’accepter ou de la refuser. Dans ce deuxième cas, vous pouvez demander, à vos frais, une contre-expertise.

Une fois que vous êtes tombé d’accord, vous pourrez recevoir assez rapidement les fonds de la part de votre assureur, en un ou plusieurs versements, selon le mode de remboursement de la compagnie d’assurance.

0 Partages

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de